Partenaires

CNRS
Renatis


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site >

Présentation générale

Mutualiser les ressources documentaires en utilisant le protocole OAI-PMH

GIF - 2.2 ko

Les FRéDoc 2009 porteront sur l’amélioration de la circulation, la diffusion et la mutualisation de l’IST par l’utilisation de l’OAI-PMH : Open archive initiative - Protocol for metadata harvested (le protocole pour le moissonnage des données des "archives" ouvertes).

Ce protocole international permet de créer, d’alimenter et de tenir à jour par des procédures automatisées des réservoirs d’enregistrements qui signalent, décrivent et rendent accessibles des documents sans les dupliquer ni modifier leur localisation d’origine. Un centre de documentation peut ainsi donner plus de visibilité à son fonds, peut réaliser une base des données ou un portail documentaire en collectant des données d’autres sources et rapprocher et faire communiquer entre elles des bases de données hétérogènes. Le but est de réaliser des partenariats entre plusieurs établissements.

Pour exemple nous pouvons citer le futur Système Informatisé de Gestion des Bibliothèques (SIGB) Koha qui sera commun aux trois Services de documentation (SCD) d’Aix-Marseille. Ce SIGB intègre un module OAI-PMH ce qui lui permet de participer à ces projets collectifs très simplement.

Aujourd’hui des portails respectant le protocole OAI-PMH donnent accès à des catalogues, petits et grands, qui jusqu’ici n’avaient aucune lisibilité internationale : Driver, Oaister ou Base.

Le protocole OAI-PMH est au centre d’enjeux essentiels pour les centres de documentation et les bibliothèques pour qui les questions d’interopérabilité et de diffusion sont devenues incontournables. Car un système d’archives ouvertes répond à quatre préoccupations : diffuser, valoriser, archiver de manière pérenne et rendre accessible à tous et gratuitement la production scientifique.

Les professionnels de l’Information Scientifique et Technique concernés

Les FRéDoc s’adressent aux professionnels de l’IST travaillant à l’Université, au CNRS et dans les autres organismes publics à caractère scientifique et technologique (EPST), en lien avec les chercheurs et les résultats de la recherche.

Elles vont permettre à une centaine de participants de se réunir pour partager, échanger des savoirs et élargir des partenariats, puisque l’ouverture, la facilitation d’accès et la valorisation de l’IST sont à l’interface d’un travail collaboratif avec les universités, les industries et les collectivités locales.

La manifestation comprendra des conférences plénières, des posters et des ateliers. Ces conférences permettront en toute interactivité de débattre de l’évolution du Web 2.0, des services Web des bibliothèques et des fournisseurs de l’Information Scientifique et Technique afin de développer les usages des centres de documentation. Elles permettront un dialogue entre les différentes institutions pour la valorisation. Les conférences seront construites autour des interactions et des échanges avec les conférenciers. Dépassant le cadre national, elles aborderont notamment les projets de l’European Library et participeront, de fait, à la construction de l’Europe numérique.
_